CONJONCTIVITE NÉONATALE : CAUSES ET REMÈDES.

CONJONCTIVITE NÉONATALE : CAUSES ET REMÈDES.

A la naissance, tous les enfants sont instillés dans les yeux de gouttes d’une solution antiseptique, pour prévenir la conjonctivite néonatale.

Retrouvez dans cet avis les comparatifs des meilleures couches.

Cependant, ce trouble peut survenir quelques jours après la naissance. Pas d’alarmisme, c’est très courant et peut affecter l’un ou les deux yeux du bébé.

COMMENT LE RECONNAÎTRE ?

C’est une sécrétion oculaire qui empêche l’ouverture complète de la paupière. Souvent dans ces cas, on peut remarquer que l’œil est rouge.

DE QUOI CELA DÉPEND-IL ?

Souvent, il s’agit simplement d’une occlusion du canal lacrymal ou d’une congestion de la muqueuse nasale. Cela entrave l’écoulement normal des larmes vers les fosses nasales, ce qui entraîne une inflammation et la production de sécrétions. Un événement qui, surtout dans les premiers jours de la vie (ou en tout cas dans les premiers mois), est naturel et ne devrait pas s’inquiéter.

QUE FAIRE ?

Une fois la sécrétion nettoyée avec le nettoyage de la partie affectée, le conduit peut être débloqué par un léger massage. Tout ce que vous avez à faire est de déplacer doucement le bout de votre doigt de haut en bas, entre le coin de l’œil et la racine du nez. Cette opération, qui peut être répétée plusieurs fois par jour, devrait donner ses effets, déverrouillant ainsi le conduit, en quelques heures (12-24).

Si la rougeur et la sécrétion de l’œil (ou des yeux) persistent après quelques heures (12-24), vous devrez consulter votre pédiatre. C’est particulièrement le cas si d’autres symptômes apparaissent, comme une augmentation de la température corporelle, par exemple.

EN PLUS…..

La conjonctivite néonatale peut réapparaître au cours des premiers mois, mais elle devrait disparaître avec la croissance de l’enfant et le développement de la partie centrale du visage.

Chez le nouveau-né il peut apparaître à tout moment, chez l’enfant plus âgé, il apparaît surtout à son réveil le matin.