L’histoire de la mode

L’histoire de la mode

Le sens du mot mode dans le vocabulaire italien : s.f. (fr. mode). Coutume temporaire qui régule la forme des vêtements, des coiffures, des meubles, etc. La mode des jupes courtes. La mode parisienne. Utilisation ou goût en vogue dans une période donnée. Commerce, industrie de l’habillement.

Histoire de la mode – Comment elle est née
L’habillement naît et l’habillement naît du besoin. Nous commençons à nous couvrir pour nous protéger du froid et de la chaleur, du froid de la neige et de la glace de l’hiver et de la chaleur torride du désert.

À mon humble avis, la mode commence là. Bien sûr que non, comme c’est le cas aujourd’hui. La mode n’est pas seulement un vêtement, c’est une coutume, c’est un mode de vie et une société. Souvent, du besoin vient une mode.

Peut-on dire que la période historique dans laquelle nous vivons détermine un certain type de mode ?
De nombreux facteurs influencent l’habillement : la religion, le climat, la politique, l’économie, la manière d’être, après tout, même les tribus d’Afrique qui sont encore primitives suivent leur propre mode.

L’histoire de la mode des peuples autochtones.
Leur habillage sert à souligner l’importance de la personne dans la communauté, parfois pour se préparer à un événement particulier, mais il y a toujours leur goût esthétique.
Des choix que dans notre monde nous ne pouvons pas comprendre et qui ne correspondent pas à nos goûts, mais qui sont justes dans leur mode de vie. Certains canons imposés reposent sur l’histoire de leur mode, tout vient du contexte dans lequel une communauté a ses racines.

La mode naît d’un besoin, mais elle devient aussi une recherche d’image, d’amélioration de son apparence, de signal à d’autres l’importance d’un rôle joué dans la société.

Chaque âge voit l’évolution de la mode
La mode est passagère, elle change avec l’évolution des comportements, avec l’évolution de l’histoire, alors je dis que le vêtement est une conséquence, le miroir de la société dans laquelle nous vivons. Ensuite, il est intéressant d’aller découvrir les habitudes et les coutumes de nos ancêtres. Laissez-vous surprendre lorsque vous découvrirez de magnifiques bijoux qui ont appartenu aux matrones romaines il y a plusieurs siècles. Découvrir qu’à des époques si lointaines, ils connaissaient déjà de tels métaux précieux et étaient maîtres dans certains procédés… est en quelque sorte stupéfiant.

Même alors, comme à toutes les époques, il y avait la mode. Un certain type de vêtements était à la mode. Mais c’est précisément en étudiant les différentes époques que nous découvrirons que tout naît avec une raison précise. La figure du créateur se trouvera plutôt en avant vers 1800 et il sera le tailleur pour couvrir ce rôle. Toujours en ce qui concerne l’histoire, il y aura des leçons, des informations générales sur les personnages qui ont émergé en ce qui concerne la mode, mais aussi les costumes de différentes époques qui peuvent être importants à divers égards.

L’histoire de la mode après la Révolution française
Déjà à la cour du Roi Soleil et de Marie-Antoinette, Paris est connue pour sa mode, le chapeau à la mode, les rubans de soie comme pièces sur les vêtements et chapeaux de Paris… La vraie révolution aura lieu après la Révolution française. Les premiers tailleurs stylistes sont apparus.

En réalité, le tailleur existait déjà avant, mais il se produisait aux ordres des nobles, il était à leur service, après la Révolution française la figure change. Bien sûr, il s’agit de l’homme tailleur, la couturière viendra plus tard. Au début, les femmes cousent, brodent et réparent. Comme toujours, l’histoire leur réserve des rôles considérés, moins importants.
Mais c’est grâce à eux que l’on trouvera des vêtements finement brodés, des dentelles savamment tissées. Grâce à leur habileté et à leur patience, peu à peu même les femmes deviendront couturières, seront reconnues comme telles et participeront à l’évolution de la mode. Probablement déjà à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle, il y aura des tailleurs.