Qu’est-ce qu’un soutien-gorge push-up ?

Qu’est-ce qu’un soutien-gorge push-up ?

Pour certains, le soutien-gorge push-up est la merveille qui leur permet d’avoir le buste qu’ils ont toujours voulu, pour d’autres un soutien-gorge qui peut nuire aux femmes. Il y a plusieurs opinions.

Un soutien-gorge push-up crée l’apparence d’une poitrine de bonne taille. Elle est censée donner l’impression d’avoir deux tailles de seins plus grandes que ce que vous avez réellement. La poussée vers le haut a des tiges inférieures et des bonnets coudés avec rembourrage, de sorte qu’en cas d’utilisation, le buste est relevé et relié ensemble. Cela lui donne un aspect plus rond en haut et, surtout, crée une encolure très attrayante.

Apprenez à connaître toutes les caractéristiques du soutien-gorge push-up, ses avantages et ses inconvénients.

Histoire

Bien que depuis le milieu du XXe siècle, il existe de nombreux modèles de soutiens-gorge qui augmentent la taille du buste, la soi-disant push up est un modèle 1991. Il est censé avoir été inspiré par la belle forme des corsets de Vivienne Westwood et Jean Paul Gaultier. C’est un modèle canadien, qui a atteint tous les coins du monde et est devenu le modèle le plus vendu dans l’histoire des soutiens-gorge.

Technologie

L’idée est de soulever les seins et de les arrondir vers le haut. Pour ce faire, ils utilisent des tiges et des coupes d’angle. Les tiges ajustent et façonnent le buste, de sorte qu’il est contraint d’une manière spécifique qui le soulève. Les bonnets angulés ajustent les seins de façon à ce qu’ils soient relevés et reliés ensemble. De plus, les bonnets ont de petits coussinets, dans certains cas de remplissage normal, dans d’autres de silicone et même d’eau ou d’air, ce qui donne aussi l’impression d’un buste plus gros.

Comment choisir

Si votre poitrine est petite et que vous voulez l’agrandir, c’est le soutien-gorge parfait, car il met en valeur les seins. Dans ce cas, il existe un certain nombre d’options de marques différentes. Essayez de ne pas vous serrer trop fort ou de ne pas vous sentir mal à l’aise. Si les tiges restent collées à vous, c’est que quelque chose ne va pas. Les sangles ne doivent pas être clouées aux épaules, la ligue inférieure ne doit pas être haute à l’arrière mais à la même hauteur qu’à l’avant.